L'APIL, membre du pré-consortium LANGU:IA

logo-apil-partenaire-demotal

Le pro­jet LANGU:IA, lau­réat de l’appel à mani­fes­ta­tion d’intérêt « Pôles ter­ri­to­riaux d’industries cultu­relles et créa­tives » du plan France 2030 a été sélec­tion­né par la Caisse des dépots.

Le pro­jet LANGU:IA s’ins­crit dans la dyna­mique de la Cité Inter­na­tio­nale de la langue fran­çaise de Vil­lers-Cot­te­rêt, inau­gu­ré le 30 octobre par le Pré­sident de la République.

Il réunit une large gamme d’ac­teurs autour du Trai­te­ment auto­ma­tique des langues, sous l’é­gide de la Com­mu­nau­té de com­munes de Retz-en-Valois. Outre l’A­PIL, on trouve dans ce pré-consor­tium l’A­TA­LA, le CMN, la DGLFLF, ELDA, le LISN et le VoiceLab. 

Le pro­jet de pôle dédié aux tech­no­lo­gies de la langue – LANGU:IA, a l’ambition de fédé­rer les dif­fé­rents acteurs du domaine (indus­triels, aca­dé­miques, ins­ti­tu­tion­nels), afin de par­ti­ci­per à l’impulsion d’une poli­tique publique pour le trai­te­ment auto­ma­tique du fran­çais et des langues de France, sujet en lien direct avec le domaine de l’IA. LANGU:IA  asso­cie­ra l’ensemble des par­ties pre­nantes autour d’ac­tions com­munes, de la mutua­li­sa­tion de res­sources et d’une offre de ser­vices telle que l’incubation de jeunes pousses (start-ups), ins­tau­rant un lien fort entre indus­trie et recherche favo­rable à l’innovation.